Se connecter à votre session

Veuillez remplir les champs présents

Identifiant ou E-mail

Mot de passe

Mot de passe oublié? Cliquez ici

Mangez des insectes, c'est bon ... pour la planète !
En direct de la cuisine mis à jour le 02/10/2014 à 05:32 |

Mangez des insectes, c'est bon ... pour la planète !

Six bonnes raisons de devenir accro aux insectes. Laissez-vous tenter !

Article par

Sablés aux grillons

En 2050, nous serons près de 9 milliards et à moins de devenir cannibale, il faudra bien trouver d'autres sources de protéines. Et ne comptez pas sur le poisson, puisque les scientifiques estiment qu'à cette période nous aurons vidé les océans.

 

 1)  Manger des insectes est bon pour la santé : 

Il est largement admis que les insectes fournissent des protéines et des nutriments de haute qualité. Ils sont riches en fibres et en oligo-éléments tels que le cuivre, le fer, le magnésium, le manganèse, le phosphore, ou encore le sélénium et le zinc. Également riches en acides gras, la plupart des espèces d’insectes représentent de précieux compléments alimentaires. Les sportifs l’ont bien compris et l'on trouve sur internet des barres énergétiques protéinées. Ces barres, faciles à emporter, sont idéales pour faire office de collation pour les sportifs et de véritables friandises pour les gourmands, avec des recettes étonnantes à base de farine de grillons, de noix de coco, de gingembre et citron. J’ai testé avec succès !

 2)  L’élevage d’insectes est aussi bon la planète :

Au niveau écologique, cela pourrait limiter la surpêche (car moins de protéines de poisson), la déforestation (moins de protéines de soja brésilien) et la destruction des milieux (moins d'élevage et donc moins de gaz à effet de serre). À titre d’exemple, les porcs produisent entre dix à cent fois plus de gaz à effet de serre par kilo comparé à l’élevage de criquets. De plus, les insectes demandent beaucoup moins d’eau que l’élevage de bétail conventionnel (porcs, bovins…).  Enfin, chez les insectes, il faut en moyenne, deux kilos d’aliments (nouriture) pour produire un kilo d’insectes, tandis que les bovins exigent huit kilos d’aliments pour produire un kilo de viande.

 3)  Les insectes favorisent le développement économique :

Peu coûteux et faciles à réaliser, la collecte à l’état naturel comme l’élevage d’insectes peut offrir d’importantes stratégies de diversification des moyens de subsistance pour les personnes pauvres dans les pays en développement. Ils constituent également des opportunités de revenus supplémentaires pour les exploitants agricoles de toutes tailles issues des pays émergents et développés. De plus, les insectes peuvent être transformés pour l’alimentation humaine et animale de manière relativement simple. Certaines espèces peuvent même être consommées entières. Et comme les opportunités ne manquent pas, les insectes peuvent encore être transformés en pâtes ou broyés en farine, et leurs protéines peuvent être extraites.

 4)  Leur production est socialement plus équitable :

Contrairement aux bovins, l’élevage d’insectes ne requiert pas l’utilisation ou la possession de terres ni d’investissements de démarrage importants. Et étant donné que cet élevage peut aussi se faire dans des zones urbaines et à très faible coût de production, un grand nombre de personnes modestes peuvent s’initier et participer à la production d’insectes. Ce, à la fois pour leur propre subsistance mais aussi pour alimenter les filières agro-alimentaires, y compris pour fournir une base alimentaire aux élevages de poissons et poulets.

 5)  L’élevage d’insectes ne phagocyte pas les graines utiles à la nutrition humaine :

L’un des grands avantages de l’élevage d’insectes est que ces derniers peuvent se nourrir de déchets organiques, de compost et de lisier. Autrement dit leur élevage ne requiert pas l’utilisation de graines comme le soja, le maïs ou le blé très largement utilisées dans l’élevage des poulets, porcs ou bovins. En conséquence, opter pour l’élevage et la consommation d’insectes, permet aussi d’orienter ces graines vers l’alimentation humaine plutôt que de les voir utilisées en faveur de l’élevage d’animaux.

 6) Dernier atout et non des moindres, les insectes c’est délicieux, même s'il existe encore un double blocage: culturel et gustatif. Criquets et autres sauterelles feront pourtant sans doute partie de nos repas dans les années à venir. Qui sait, peut-être dans un futur proche posséderons nous tous la bible de la cuisine des insectes, qui nous permettra de créer de chez nous des macarons aux grillons.

Je me suis amusé à tester des recettes tels que des chips et sablés aux grillons. Il suffit de remplacer dans les recettes une part de la farine traditionnelle par une farine d’insectes. Je suis également assez satisfait des résultats obtenus avec des essais pour confectionner des steaks protéinés à base de gluten et farine de criquets, des cookies et biscuits apéritifs (voir photos)…  

 «L'insecte n'est pas la solution miracle mais peut clairement apporter sa pierre en diversifiant les sources d'approvisionnement en protéines.»

Chips aux criquets

Steak de grillons et gluten

Farine de grillons

Articles en vente sur Internet

Voir tous les articles
Laurent VEYET

S'inviter dans une cuisine d'un client c'est pour moi la plus belle preuve de confiance. Depuis 19 ans, c'est toujours un grand plaisir que de participer au succès de vos plus beaux moments en famille ainsi que vos repas d'affaires.

Répondre >

Votre avis nous intéresse!

Vous avez des commentaires,
des avis, des suggestions,
un message à nous transmettre, des idées?

Chef Service est soucieux de la qualité de ses prestations et de la satisfaction de ses clients. Laissez-nous votre commentaire pour que nous puissions toujours vous apporter plus!

vous aimerez probablement

 Processus en cours...